infirmière masquée et lunettes (pandémie covid 19)
Entreprises & RH

Infirmière, Infirmier

Table des matières

Nous le savons tous et particulièrement en ce moment l’infirmier joue rôle extrêmement important dans notre société et système de santé. Il effectue des soins de nature préventive, curative ou palliative afin d’améliorer, maintenir et restaurer la santé de ses patients. Il a un rôle de collaboration important avec l’équipe soignante et apporte un réel soutien psychologique à ses patients.

 

Comment le recrutement se passe dans les établissements de santé ?

Le secteur de la santé emploie plusieurs millions de personnes. Nous comptons en France 3 089 établissements de santé 45% sont publics, 22% sont privés d’intérêt collectif et 33% privés à but lucratif.

Avec 2,23 million de professionnels de santé 200 métiers différents, la France compte environ 660 611 infirmiers. Parmi lesquels 56 040 infirmiers spécialisés répartis comme suit :

  • 20 699 puériculteurs (IPDE)
  • 10 311 infirmiers anesthésistes (IADE)
  • 7617 infirmiers de bloc opératoire (IBODE)
  • 7045 cadres de santé (CDS)

Les recrutements dans les établissements de santé ne manquent pas et varient selon leur taille qui influe fortement sur leur capacité de recrutement. La plupart du temps ils préféreront  les candidatures spontanées.

Avec la COVID-19 les établissements de santé ont besoin de renfort

Les professionnels de santé vivent actuellement une situation sans précédent due à l’épidémie de Covid-19 et beaucoup sont débordés. De ce fait tous ces professionnels en activité (salariée, libérale) ou retraités, volontaires pour venir renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, sont appelés à se faire connaître auprès des autorités. C’est pour pallier aux contraintes sanitaires liées à cette nouvelle situation que KeeSeeK à créé la plateforme sahmai.fr souhaitant apporter de l’aide au personnel de santé et particulièrement les infirmiers venus en renfort pour combattre la COVID-19. Sahmia propose de trouver un logement gratuitement  à proximité de l’hôpital ou de l’EHPAD ainsi qu’une solution de mobilité au personnel de santé.

infirmière prépare son matériel de travail

Du CDD à la fidélisation

C’est le cadre supérieur présent à l’entretien qui validera ou pas les choix du candidat. Les infirmières dont la candidature est jugée recevable sont alors intégrées à un « vivier » (IDE, aides-soignants, agents des services hospitaliers, etc.) auquel les opportunités de postes sont ensuite proposées.

Essentiellement des contrats à durée déterminée (CDD) de quelques jours à quelques mois, comme dans la très grande majorité des recrutements des hôpitaux ou des cliniques, pour remplacer les infirmières en congés maternité et parentaux, congés maladie ou formation.

Les postes permanents vacants sont en effet toujours proposés d’abord en interne, puis aux infirmières déjà en CDD avant d’être ouverts au recrutement externe. 

Les CHU, hors période estivale, disposent du potentiel pour reconduire les infirmières de son « vivier » pendant les quatre mois qui leur permettront d’accéder au statut de fonctionnaire stagiaire et leur proposer, à plus ou moins long terme, un poste fixe.

Reste le problème de recrutement des infirmières aux profils plus particuliers comme les infirmiers anesthésistes (Iade), les Ibode, les puéricultrices… Les établissements pour recruter ce type de profil ne reçoivent peu voire pas de candidatures.