Icone KeeSeeK
Entreprises & RH

Les métiers qui recrutent : Saisonnier

Table des matières

Souvent dénigré au rang de simple job d’été, le travail de saisonnier à longtemps eu mauvaise réputation. Et pourtant il présente bien des avantages pour le saisonnier et pour l’employeur. Plus de 800 000 projets de recrutements saisonniers sont prévus pour 2020.

Classement des principaux métiers saisonniers :

  1. Viticulteurs, arboriculteurs.
  2. Ouvriers agricoles.
  3. Professionnels de l’animation socioculturelle.
  4. Serveurs.
  5. Employés polyvalents de restauration.
  6. Agents d’entretien de locaux.
  7. Employés de l’hôtellerie.
  8. Ouvriers non qualifiés en manutention/emballage.

Les 10 régions qui ont le vent en poupe pour l’emploi saisonnier. Selon l’étude Besoins en main-d’œuvre (BMO), c’est la Corse qui arrive en tête des régions françaises qui proposent le plus de métiers saisonniers.

  1. Corse (69 %)
  2. Occitanie (49 %)
  3. Nouvelle Aquitaine (45 %)
  4. Provence-Alpes-Côte d’Azur (41 %)
  5. Grand Est (39 %)
  6. Bretagne (37 %)
  7. Auvergne-Rhône-Alpes (36 %)
  8. Bourgogne-Franche-Comté (35 %)

Un contrat de saisonnier dépend comme son nom l’indique des saisons et du type d’activité.

Il peut par exemple s’agir de la période des vendanges, des cueillettes ou bien des saisons estivales ou hivernales dans les stations balnéaires ou dans les stations de ski.

La périodicité récurrente des emplois saisonniers permet l’anticipation les recrutements. Le candidat peut alors se préparer à l’intégration de son nouveau travail avec plus de souplesse. L’employeur quant à lui pourra prendre le temps de choisir son candidat et de lui trouver des solutions d’intégration sur le territoire en lui trouvant par exemple un logement meublé temporaire autour de son offre d’emploi.

La problématique du logement

Le logement est un facteur problématique au recrutement dans les régions touristiques qui doublent leur population à la période estivale. Pôle emploi souligne que les employeurs qui offrent un logement recrutent beaucoup plus facilement.

Quel est la durée d’un contrat saisonnier ?

Le CDD saisonnier est un contrat à durée déterminée mais particulier à caractère saisonnier. Les CDD saisonniers présentent de nombreuses particularités par rapport aux CDD traditionnels.

Quel salaire espérer gagner ?

Cela dépend du job et du type d’établissement qui vous emploie.

Le CDD saisonnier a ceci de particulier qu’il est basé sur une rémunération à l’heure et non mensuelle. Le salarié est donc payé en fonction de ses heures travaillées. Le salaire horaire ne peut être inférieur à 80% du Smic horaire (soit 8,02 euros bruts en 2019) s’il a 16 ans et à 90% du Smic horaire (9,02 euros bruts en 2019) s’il est âgé de 17 à 18 ans. A partir de 18 ans, le saisonnier doit être rémunéré au minimum au Smic horaire (10,03 euros bruts en 2019). Le salarié peut percevoir des avantages en nature, comme des repas et/ou un logement gratuits.

Quelle est la durée hebdomadaire légale ?

La durée légale de travail des CDD saisonniers est fixée à 35 heures par semaine. Toutefois, le saisonnier peut être amené à travailler au-delà. Il sera alors payé en heures supplémentaires majorées et ainsi pouvoir gagner plus d’argent sur une courte durée.

Pour l’employeur, un avantage évident, la flexibilité.

L’employeur n’aura pas besoin d’engager un salarié ou des salariés à l’année avec toutes les contraintes que cela comporte : mise en œuvre d’une procédure de licenciement dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée et risque de procès si la procédure est considérée comme abusive par le salarié. L’employeur n’aura pas à payer l’indemnité de précarité dans le cadre de ce contrat à durée déterminée saisonnier.