Icone KeeSeeK
Entreprises & RH

Les métiers qui recrutent : infirmier

Table des matières

C’est L’IFSI ( Institut de Formation en Soins Infirmiers) qui délivre le diplôme d’infirmier après trois années d’études. Le diplôme d’Etat d’infirmier est obligatoire pour exercer la profession.

Un métier avec des responsabilités

Les infirmiers sont responsables de la prise en charge globale du malade sur le plan physiologique, social et psychologique. Ils assurent les soins de confort et de bien être des malades et peut prescrire à son patient certains dispositifs médicaux.

Nouvelles perspectives, nouvelles expériences, nouveau défi !

Le premier poste occupé par le nouveau diplômé sera exercé sous forme d’emploi temporaire en CDD (contrat à durée déterminé) ou en intérim. Trois ans après l’obtention du diplôme, 78 % des diplômés seront embauchés en CDI (contrat à durée indéterminé).

Exercer dans le public ou le privé il existe de nombreux débouchés

A l’heure actuelle on compte près de 515 000 infirmiers parmi lesquels 75 % sont salariés d’un établissement de santé public ou privé.

Les infirmiers peuvent se spécialiser pour devenir :

  • puéricultrice,
  • infirmier de bloc opératoire,
  • infirmier anesthésiste.

Les infirmiers sont de plus en plus nombreux à souhaiter exercer leur profession en tant que libéral.

Pourquoi exercer en libéral ?

  • Etre son propre patron : pas de voie hiérarchique derrière vous,
  • Liberté dans l’organisation du travail,
  • Une rémunération plus importante que celle en hôpital,
  • Beaucoup de contact avec les patients, des liens forts créés sur la durée.
  • Un travail souvent plus varié que le travail hospitalier.
  • Travailler en extérieur et ne pas rester enfermé toute la journée.

En contre partie l’infirmier qui exerce en libéral ne comptera pas ses heures et devra être très disponible pour la patientèle. Il devra faire face à une grande part de travail administratif incontournable.

Exercer comme cadre de santé

Après avoir exercé pendant cinq ans le métier d’infirmier, il est possible de préparer un diplôme de cadre de santé.

  • Manager des équipes de soins ;
  • Formateur dans un institut de formation en soins infirmier ;
  • Mais également cadre supérieur, directeur des soins dans un établissement de santé, directeur d’un centre de formation… selon les années d’exercice.

Le secteur médical recrute.

Les établissements ne peinent pas à trouver des aides-soignantes ou des agents des services hospitaliers (ASH). En revanche, les infirmières, spécialisées notamment, se font plus rares. Les EHPAD peinent à séduire les plus jeunes.

La raison principale qui explique le nombre de postes à pourvoir est un important turn-over dans cette profession. En effet les infirmiers ont la bougeotte ! Ils ont besoin de renouveau, d’avoir de nouvelles perspectives professionnelles.

Une reconversion possible

De nombreuses personnes déjà bien engagées dans leur carrière professionnelle, venant de tous milieux et dans tout les secteurs souhaitent un jour devenir infirmiers. En règle générale, ils décident de donner du sens à leur vie professionnelle en aidant les personnes malades ou dépendantes. Pour beaucoup cela signifie trouver facilement du travail tout en se sentant utile.

Un salaire peu attractif compensé par le contact humain.

Aujourd’hui, un infirmier débutant va commencer à 1 450 € nets. » Le salaire moyen d’un débutant est de 1 700 € brut. Proche de ses patients et de leur entourage, le peu d’attractivité financière se verra compensée par le contact humain, le réconfort trouvé chez les patients dans des périodes souvent difficiles de leur vie.

En tant qu’infirmier l’emploi est assuré mais le métier d’infirmier requiert des capacités humaines importantes et variées. La motivation reste le maître mot de cette profession.