Marque employeur et expérience collaborateur

Marque employeur et expérience collaborateur

Homme montant des marches

Saviez-vous que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore ? Ce monde, dont la célérité ne cesse de croître demande un renouveau quasi-constant au sein des entreprises et dans leur processus de recrutement. Les exigences, les attentes et les volontés des candidats à l’emploi évoluent : on ne veut plus s’enfermer dans des « boîtes » dont la seule échappatoire est la démission. Le salarié moderne veut un cadre de vie professionnel satisfaisant. Aussi, les talents n’hésitent pas à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Ainsi, c’est dans ce contexte que la marque employeur prend tout son sens. En effet, montrez aux collaborateurs extérieurs que votre entreprise est l’endroit où il faut travailler !

Marque employeur, késako ?

Commençons par faire le point. Parfois floue, la définition de la marque employeur peut être subjective selon le RH auquel vous vous adressez. Il est vrai que la culture de l’entreprise peut fortement influencer la manière dont votre « image » de marque employeur est construite. Si l’on devait toutefois s’en tenir à définition formelle, nous pourrions dire que la marque employeur est l’ensemble des actions marketing et communication destinées à rendre attractive une entreprise pour ses collaborateurs, existants et futurs. Oui, vous avez bien vu… « existants » aussi ! Il faut voir le plan dans son ensemble et ne pas se confiner au parcours du candidat dans votre entreprise, mais englober le tout et construire une « expérience collaborateur ».

Les 4 étapes de l’expérience collaborateur 

Le processus de l’expérience collaborateur peut être divisé en 4 parties :

  • Le recrutement : ici, le collaborateur est encore un candidat. Il représente la vision externe, celle que les chercheurs d’emploi ont de votre entreprise. De fait, embauche-t-elle souvent ? A-t-elle bonne réputation ? Quelles y sont les conditions de travail ? La qualité de vie ?
  • L’intégration, ou onboarding : le collaborateur devient un élément de votre entreprise, et représente la première impression interne que l’on se fait de votre entreprise. En effet, est-ce qu’elle correspond à mes attentes ? Tient-elle ses promesses ? Est-elle accueillante ?
  • Le développement : ici, le collaborateur est intégré dans votre entreprise et représente la vision interne de votre entreprise. Ainsi, quelle est la situation des autres salariés ? S’épanouissent-ils ? Suis-je épanoui ? Pourrais-je y envisager une carrière ?
  • Le départ, ou outboarding : le collaborateur ayant évolué dans votre entreprise décide de la quitter, par envie de découvrir d’autres horizons, ou simplement pour prendre sa retraite. Il représente la vision externe et factuelle de votre entreprise. Durant mon séjour, m’y suis-je épanoui ? Est-ce que je conseillerai cette entreprise ? Quel retour pourrais-je faire de ma carrière ?

Les trois dernières étapes sont celles durant lesquelles votre collaborateur est un ambassadeur de votre marque. D’où la notion de “marketing de marque employeur” ! Certaines grandes entreprises se servent d’ailleurs énormément de la satisfaction de leurs employés pour marketer leur marque employeur ; c’est notamment le cas des nominés du palmarès Great Place To Work !


Avec KeeSeeK, vous pouvez mettre en avant votre marque employeur pour renforcer votre image auprès de vos futurs collaborateurs, et frapper fort, dès la première étape de l’expérience collaborateur.

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article sur la manière de marketer votre marque employeur !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *