Logements meublés : KeeSeeK répond à vos questions

Logements meublés : KeeSeeK répond à vos questions

Maisons vues de haut

Notre équipe ayant reçu plusieurs questions relatives aux logements meublés au cours du mois d’octobre, nous avons décidé de répondre à ces dernières par un article. Ce dernier pourra s’avérer utiles pour les autres loueurs de meublé, voire futurs utilisateurs de la plateforme KeeSeeK.

bureau dans un logement meublé

Actuellement, mon logement est vide. Est-il vraiment avantageux de louer meublé ?

La réponse est oui ! En effet, la hausse des loyers des logements meublés à considérablement augmenté ces derniers temps. A vrai dire, ils augmentent deux fois plus vite que les logements vides. Avec une évolution de de 5,4%, soit presque 3% de plus que les logements vides, il s’avère de plus en plus judicieux de préférer cette possibilité. Par exemple, à Paris, la location vide de 57 m² se situe autour de 1620€ contre 1841€ pour un logement meublé de surface similaire. Sur l’espace d’un an, la location meublée peut vous apporter l’équivalent d’un 13e mois.

Y a-t-il des villes spécifiques où louer meublé est plus intéressant ?

Certaines villes ont enregistré de fortes hausses dernièrement : Caen en première place avec une hausse de 23,9%, suivi de près par Orléans avec 21,3% et Angers avec 15,7%. Par ailleurs, pour ce qu’il en est des loyers, ces derniers sont les plus élevés à Paris, Lyon, Nice et Bordeaux.

J’ai des travaux à faire dans mon logement, à qui en est la charge ?

Les travaux dans les logements meublés sont toujours à la charge du loueur. En effet, le bien se doit d’être louable en l’état et sans risque de porter atteinte à la santé et à la sécurité physique du locataire. Toutefois, une convention de travaux peut être mise en place entre les deux parties, dans laquelle le locataire s’engage à la réalisation de travaux en échange d’une franchise ou une réduction de loyer.

Aussi, il faut savoir que le locataire a 10 jours pour recontacter le loueur après la remise des clés pour faire son état des lieux.

J’aimerais investir, auriez-vous des conseils ?

  • Si vous devez investir, profitez-en : très bas, le taux d’intérêt des prêts immobiliers est actuellement de 1,20%.
  • Privilégiez un logement ancien, dont le prix est généralement 20 à 30% inférieur à un logement neuf.
  • Afin de maximiser vos revenus et ne pas être confronté à l’encadrement des loyers, préférez les villes de moins de 50.000 habitants, ou les périphéries urbaines.
  • Envisagez les petits appartements et les studio pour retour sur investissement plus élevé.
  • Toutefois, si vous voulez acheter neuf, assurez vous que le prix du logement ne soit pas supérieur de 30% plus cher qu’un logement ancien pour espérer pouvoir tirer une plus-value de la revente à l’avenir. Par ailleurs, le neuf vous donne la possibilité de percevoir une réduction d’impôt grâce à la loi Pinel.
  • L’achat d’ancien à rénover est également intéressant. Il est moins cher que le neuf et plus cher à la location qu’un logement ancien. S’il se situe en quartier ancien dégradé, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt, comprise entre 12 et 21%, grâce au dispositif Denormandie. Pour être éligible, il faut que votre logement soit dans une des 200 communes du programme « Action Cœur de Ville » ou régit par la loi Elan.

Quelles solutions existent pour protéger mes revenus ?

Plusieurs solutions existent pour protéger le loueur. Parmi elles figurent notamment le cautionnement solidaire, qui est un document par lequel une personne s’engage, désormais par une simple signature, à payer le loyer à la place du locataire, au cas où celui-ci ne l’aurait pas réglé. Une autre protection est permise grâce à l’assurance des risques locatifs. Cette dernière permet de couvrir les dommages causés au logement par les sinistres dits « locatifs ». Pour élargir votre protection en cas de sinistre habitation, vous pouvez aussi souscrire à un contrat multirisque habitation.

Enfin, la mise en place gratuite de la garantie Visale avec votre locataire, qui est proposée par Action Logement, vous permet de sécuriser vos revenus locatifs pour une durée de 36 mois.

Vous avez une question relative à votre logement ? Vous aimeriez un article sur une thématique précise ?

Contactez la rédaction à l’adresse contact@keeseek.com et nous vous répondrons dans les plus brefs délais !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *