La location meublée pour l’emploi : faire d’une pierre deux coups (partie 2)

La location meublée pour l’emploi : faire d’une pierre deux coups (partie 2)

La location meublée en un clic pour les candidats à la mobilité

Vous possédez un bien meublé et vous souhaitez en améliorer le rendement ?  Ou alors vous louez en logement de tourisme et êtes inquiet face à la nouvelle législation ?

Vous êtes une entreprise et éprouvez des difficultés à trouver le talent idéal ? Vous souhaitez faciliter la mobilité professionnelle de vos collaborateurs ?

Ou encore,vous êtes en CDD, alternance, Stage, vous êtes candidat à la mobilité au sein de votre entreprise ou encore en recherche d’emploi ?

KeeSeeK, votre expert emploi + logement vous éclaire sur la location meublée pour l’emploi.

(Partie 2 : voyons plus particulièrement aujourd’hui les intérêts pour le candidat à la mobilité)

 

Qu’est-ce qu’un logement temporaire ?

Le logement temporaire est un logement meublé s’adressant à des publics spécifiques :

  • Touristes : il s’agit ici des logements en bail de tourisme type AirBnB.
  • Étudiants : logements type CROUS par exemple
  • Personnes se trouvant dans une situation d’urgence : résidences hôtelières à vocation sociale mentionnées à l’article L. 631-11 du Code de la construction et de l’habitation
  • salariés en contrat court, candidats à la mobilité ou stagiaires : Il s’agit des logements qui nous intéressent ici, qui vont être soumis au bail mobilité.
    « Soumis à des règles plus souples que la location meublée « classique ». Le bail mobilité est un nouveau type de projet de bail de location meublée de courte durée (1 à 10 mois). »
    Son objectif est de faciliter la mobilité des locataires. Précisément, celle des actifs en mobilité professionnelle (formation, apprentissage, stage, mission temporaire, CDD).

 

Quels intérêts pour moi candidat à la mobilité ?

Les contrats courts ont doublé ces cinq dernières années. Non seulement parce que les entreprises ont de plus en plus de besoins ponctuels mais aussi parce que les primo-accédants à l’emploi cherchent à multiplier les expériences afin d’être le plus polyvalent et efficace possible. Ils préfèrent donc souvent accepter une offre en CCD ou une mission plutôt qu’un CDI.

Le problème étant que fasse à cette réalité, l’offre des loueurs est de plus en plus inadaptée. En effet, les bailleurs refusent bien souvent d’accorder un logement à une personne, jeune de surcroit, qui n’a pas ou peu de garanties.Or ces profils constituent une grande majorité des contrats courts et donc une partie conséquente du marché de l’emploi global.

Dans ce contexte, la location meublée pour l’emploi prend tout son sens car elle facilite la mobilité professionnelle.

Ce type d’hébergement peut, en plus, donner lieu à l’établissement d’un bail type loi ALUR. En attendant l’arrivée prochaine du Mobily Bail qui couvrira à la fois le bailleur et le locataire.

Le bail mobilité : la solution qui s’adapte à vos besoin

Le bail traditionnel, d’une durée de 3 ans ne répond pas à certains besoins de logement de courte durée. En particulier pour les personnes en CDD, formation professionnelle, contrat d’apprentissage ou en stage. Partant de ce constat, le gouvernement a souhaité mettre en place un bail alternatif : le bail mobilité. Moins contraignant, il est à destination des personnes en mobilité professionnelle. Les caractéristiques du bail mobilité sont :

  • Durée de 1 à 10 mois :
  • Non renouvelable
  • Sans dépôt de garantie

il s’adapte donc aux besoins des locataires-salariés qui ne bénéficient pas d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ou qui se déplacent dans un cadre professionnel. Il est destiné aux seules personnes en formation, études supérieures, stage, apprentissage ou mission temporaire professionnelle.

Le locataire pourra, en plus, bénéficier de la garantie Visale (Visa pour le logement et l’emploi) : cette caution gratuite est accordée par Action Logement et prend en charge le paiement du loyer et des charges en cas de défaut de paiement du locataire.

VISALE facilite votre recherche de logement meublé temporaire

Visale est un dispositif de cautionnement des loyers dans le parc privé. Elle remplace la garantie universelle des loyers (GUL).

Elle se présente comme une garantie en cas d’impayés du locataire.

C’est un engagement qui permet d’assurer le paiement du loyer et les charges locatives. Cette garantie est gratuite pour le locataire et le bailleur et concerne les logements dont le loyer (charges comprises) est au maximum de 1.300 euros (1.500 euros pour Paris intramuros).

Pour le moment, les étudiants non boursiers et rattachés au foyer fiscal de leurs parents (une grande majorité donc) ne sont pas éligibles au dispositif Visale. Cette situation peut rendre l’accès au logement plus difficile pour certains qui, par exemple, ne peuvent pas forcément bénéficier de l’appui de leurs parents pour se porter caution. Visale sera donc étendu à tous les étudiants sans exception et à tous les jeunes jusqu’à leurs 30 ans.

La location meublée  pour l’emploi vous permet donc d’obtenir un logement adapté à vos besoins et à votre contexte. Le bail mobilité et le dispositif VISALE mis en place par la loi ELAN vont permettre de simplifier l’accès au logement meublé temporaire et donc faciliter votre mobilité. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !