Génération Z : quatre questions de recruteurs

Génération Z : quatre questions de recruteurs

deux personnes qui boivent un breuvage en se serrant la main

Suivant la génération Y, les « Z’ers » (prononcez [zədɛʁz]) comme ils sont appelés outre-Atlantique sont très différents de leurs aînés, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Forts de valeurs humaines et sociales, ces enfants de l’informatique arrivent aujourd’hui sur un marché du travail, qui devra s’adapter à leur profil. Comment préparer le recrutement d’un jeune de la génération Z ?

Qui sont ils ?

La “gen’ Z”, aussi appelée « génération C » (pour communication, collaboration, connexion, créativité), regroupe l’ensemble des personnes nées après 1995. Actuels stagiaires, alternants et peut-être managers de demain, ils bousculent déjà les codes de l’entreprise. Leur présence commence à se faire sentir, tant au sein de ces dernières que chez les recruteurs. Les règles changent, et les ressources humaines doivent réadapter leurs processus d’embauche.

“Communication, collaboration, connexion et créativité”

Par quels canaux les recruter ?

Tout d’abord, il faut savoir que la génération Z est une génération ultra connectée. Souvent appelés les Digital Natives, ils passent en moyenne six heures par jour sur leurs smartphones, et notamment sur les réseaux. Ils sont donc plus sensibles que leurs aînés à la communication qui leur est faite sur ces canaux. De ce fait, 70% d’entre eux aimeraient pouvoir être recrutés via cette interface. Par exemple, certaines entreprises utilisent Snapchat pour recruter leurs futurs talents, en utilisant des filtres de photos (les « filtres snap ») pour informer les utilisateurs de leurs actuelles campagnes de recrutement. De plus, certaines d’entre elles proposent même à leurs candidats de se présenter en vidéo (voir notre article sur le sujet).

Il semble donc important pour les recruteurs de ré-envisager le sourcing de leur entreprise. Intégrer le digital à leurs canaux de recrutement est devenu essentiel.

Jeune femme tenant un téléphone entourée de personnes.
Les Digital Natives […] passent en moyenne 6h par jour sur leurs smartphone.

Que recherchent ils ?

Les Z’ers recherchent avant tout une situation favorable. Selon une étude menée en 2018 par notre partenaire Manpower, ils recherchent l’opportunité d’une évolution rapide, tout en développant leurs compétences via des missions variées leur offrant l’opportunité de « toucher à tout ». Aussi, il faut savoir qu’un quart d’entre eux mise sur le fait de pouvoir travailler dans un cadre de travail agréable et familier : la culture startup, le travail en collaboration, l’autonomie et la possibilité de pouvoir laisser parler leur créativité. Par ailleurs, les recruteurs savent que cette créativité se retrouve jusque dans l’apparence de leur CV.

Envisagez donc de leur vendre l’aspect humain de leur futur travail, en favorisant la collaboration en équipe dans leur mission. Une fois embauchés, laissez-les parfois avancer d’eux-mêmes, les résultats pourraient vous surprendre.

Comment leur donner envie de rejoindre mon entreprise ?

Flexibilité, collaboration, équilibre de vie, travail en équipe et environnement de travail favorable sont les attentes de cette génération quand elle passe le pas de porte de votre entreprise. Toutefois, faites attention recruteurs : le salaire, la possibilité de longues carrières et l’internationalisation du métier ne sont pas les motivations premières de cette génération.

Pour conclure, les futurs candidats seront sensibles à la réputation (et e-réputation) de votre entreprise. Ne négligez pas non plus de vous appuyer sur votre implication dans la RSE. Votre entreprise, de la manière qu’eux, doit savoir se vendre. La génération Z est en quête de sens, et d’une mission ayant un réel impact sur la société.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *